Chirurgie

Présentation du pôle de chirurgie

Le pôle de chirurgie  évolue constamment dans ses prises en charge en adhérant aux technicités de pointe :

  • voies mini-invasives pour les prothèses de hanche en orthopédie
  • laser pour la destruction des lithiases urinaires et les adénomes prostatiques en urologie
  • coelioscopie avec utilisation de trocart unique pour la chirurgie dite « molle »

en réalisant des prises en charge très spécifiques

  • chirurgie bariatrique
  • chirurgie du prolapsus (en digestif, urologie, en gynécologie)
  • chirurgie du rachis

en proposant des techniques d’anesthésie diversifiées :

  • anesthésie générale
  • anesthésie loco-régionale
  • bloc analgésiant per ou post-opératoire et dans la prévention de certaines neuropathies chroniques post-opératoire
  • l’hypnose.

Le pôle de chirurgie  est également accrédité dans quatre spécialités en cancérologie chirurgicale :

  • ORL
  • Chirurgie Digestive
  • Urologie
  • Gynécologie

Depuis 2011, le pôle chirurgie du CHBA a organisé son activité en filière de prise en charge patient.
On distingue 2 prises en charge :

  • Les patients dont la chirurgie est programmée sont accueillis soit :
    • la filière ACA, 26 places (Anesthésie et Chirurgie Ambulatoire)
    • la filière programmée Hôpital de Semaine (HDS) comporte 28 lits
    • la filière programmée A comporte 39 lits
    • la filière programmée B comporte 16 lits
  • Et les patients qui arrivent en urgences sont accueillis dans la filière "Post-Urgences" qui comporte 59 lits.

Le pôle travaille en étroite collaboration 

  • avec le Centre Hospitalier de Ploermel notamment pour la chirurgie urologique,
  • avec le Centre Hospitalier de Malestroit notamment pour la pose de dispositifs périnerveux,
  • avec  le CHU de Rennes  mettant à disposition de Vannes des chirurgiens pédiatriques afin de permettre la prise en charge en chirurgie ambulatoire  d’enfants au CHBA,
  • avec la Clinique Océane notamment pour la chirurgie vasculaire.

Le pôle souhaite développer son partenariat avec les différents acteurs de santé du réseau en :

  • ouvrant des consultations aux médecins libéraux désireux d’actualiser certaines connaissances (ex : suivi de patientes opérées d’un cancer)
  • en laissant aux médecins libéraux, kinésithérapeute, ostéopathe un accès au bloc opératoire afin de suivre l’évolution des techniques opératoires
  • en formant des internes de médecine générale avec un cahier d’objectifs cliniques et en permettant leur participation à certains blocs
  • en organisant des formations postuniversitaires
  • en participant à la formation de futurs professionnels : infirmiers, infirmiers de bloc opératoire, infirmiers anesthésiste, élèves sage-femme, aide soignants…