Imprimer cette page
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Enregistrer la page au format PDF (maximum 1,5 Méga-octets)
  • Envoyer cette page à un ami

S'abonner au flux RSS des actualités

Évènement, Découvrir l'hôpital

NIDCAP en néonat

Mis en ligne le lundi 14 octobre 2019

Le lundi 7 octobre, le CHBA mettait à l’honneur 4 professionnelles du service de néonatologie qui ont obtenu la certification Nidcap.

3 puéricultrices, Charlène FOUSTOUL, Marie DEFONTAINE et Sandrine VALLET, et une pédiatre Dr Anna SEVESTRE, ont suivi avec succès une formation certifiante à la démarche NIDCAP (Programme Néonatal Individualisé d'Évaluation et de Soins de Développement).

Cette formation a duré plusieurs années, laissant le temps à toute l'équipe de néonatalogie de cheminer avec les stagiaires NIDCAP vers une pratique plus centrée sur les bébés et leurs familles. Elles ont été accompagnées par Sylvie MINGUY, formatrice du centre de formation NIDCAP de Brest.

La Démarche Nidcap

La démarche NIDCAP vise à offrir des soins personnalisés, adaptés aux réactions comportementales du bébé. Son but est d'optimiser le développement de ces bébés nés trop tôt en réduisant leur stress et en répondant à leurs besoins spécifiques, en collaboration avec leurs familles.

Le service appliquait déjà les soins de développement. Malgré des soins parfois très techniques, le niveau lumineux est globalement atténué, le bruit est réduit, les soins sont regroupés pour respecter au mieux le sommeil. Les bébés sont installés dans des cocons et enveloppés dans un lange ou un vêtement de la maman. Ceci leur permet de retrouver l’enveloppe sécurisante de la vie intra-utérine. Les parents sont encouragés à pratiquer le peau à peau et les mamans accompagnées à la mise en place de l’allaitement maternel.

Le NIDCAP permet d’aller plus loin. En présence des parents, les professionnelles NIDCAP observent régulièrement et de façon rationnelle les nouveau-nés prématurés. A chaque observation, des recommandations de soins individualisées, répondant aux besoins spécifiques de chaque enfant, sont suggérées et discutées avec les parents et l’équipe soignante.

Cette approche aide les parents, dès les premiers jours et tout au long des semaines voire mois d’hospitalisation, à comprendre le langage corporel de leur bébé et donc à se sentir plus à l’aise dans les soins qu’ils pratiquent au quotidien et dans la construction de leur parentalité.

 

Le service de néonatologie accueille les bébés nés prématurément ou souffrant de quelques difficultés de santé ne permettant pas le retour à domicile après la naissance, même s’ils sont nés à terme.

La néonatologie est organisée en France en 3 niveaux de prise en charge :

• le niveau I, qui concerne les enfants bien portants ayant seulement besoin de soins de puériculture.

• le niveau II, qui concerne les enfants nécessitant des soins de néonatologie, se décompose en 2A et 2B, selon que les nouveau-nés aient besoin, ou non, de soins intensifs.

• le niveau III, qui concerne les nouveau-nés nécessitant des soins de réanimation néonatale.

Une autorisation est délivrée par l’Agence Régionale de Santé aux établissements qui peuvent exercer cette activité avec un cahier des charges bien précis tant pour les équipements que la présence de personnels médicaux et paramédicaux.

En 2001, le CHBA a obtenu l’autorisation de niveau III pour son service de néonatalogie, validant des soins de réanimation néonatale.

Depuis 2005, le service dispose de 24 lits dont 6 de réanimation, 10 de soins intensifs et 8 de néonatalogie.

Le CHBA est le seul établissement du Morbihan qui dispose de tous les niveaux de prise en charge.

700

525