Imprimer cette page
  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Enregistrer la page au format PDF (maximum 1,5 Méga-octets)
  • Envoyer cette page à un ami

S'abonner au flux RSS des actualités

Découvrir l'hôpital, Professionnels, Divers

Convention signée avec le CHU de Rennes

Mis en ligne le vendredi 12 octobre 2018

Signature d’une convention d’association entre le CHU de Rennes et le CHBA, établissement support du Groupement Hospitalier Brocéliande Atlantique

Le CHU de Rennes, représenté par Mme Véronique ANATOLE-TOUZET, Directrice Générale, M. le Professeur Gilles BRASSIER, Président de la CME, et M. le Professeur Eric BELLISSANT, Doyen de la Faculté de médecine de Rennes, et le CHBA, établissement support du Groupement Hospitalier Brocéliande Atlantique - GHBA -, représenté par M. Philippe COUTURIER, Directeur, et le Dr Pierre-Yves DEMOULIN, Président de la CME, ont signé le 10 septembre dernier, une convention d’association.

Cette convention s’articule autour de 4 axes majeurs de coordination :

- Les missions d’enseignement de formation initiale des professionnels médicaux avec notamment la gestion des étudiants hospitaliers, des étudiants de 3ème cycle (internes) et des sages-femmes.

- Les missions de recherche  afin de développer la recherche biomédicale et notamment clinique en territoire, évaluer des produits et technologies biomédicales, transférer des technologies de recherche vers le diagnostic et le traitement des pathologies, diffuser les connaissances issues de la recherche.

- Les missions de gestion de la démographie médicale.

- Les missions de référence et de recours, afin de contribuer à la définition et à l’organisation de filières garantissant l’accès aux soins pour les activités de recours et de référence, ainsi que pour les activités surspécialisées ou innovantes.

Cette convention renforce le partenariat entre le CHU et le GHBA et les nombreuses coopérations déjà existantes, par exemple en cardiologie, chirurgie pédiatrique, neuropédiatrie, anatomopathologie, pour la thrombectomie mécanique ou également avec les postes d’assistants et de praticiens hospitaliers partagés, et confirme la volonté d’en développer de nouvelles. 

700

525